Pourquoi une grève de la faim ?

Les grèves de la faim sont assez fréquente en prison, de fait c’est un des moyens pour se faire réellement« entendre » avec toute autre sorte de violences…*

Aycha est incarcérée depuis 10 ans. Elle a tournée dans beaucoup de prisons avant d’atterrir à Bapaume pour rapprochement familial. Elle a toujours fait en sorte de suivre des activités, elle fait tout dans le but de préparer sa sortie, sa « réinsertion » comme ils disent mais les administrations et directions ne le lui permettent pas.

Après avoir été tabassée à plusieurs reprises et menacées aussi bien par des surveillant(e)s que par des détenues, voyant que ses efforts de bonne conduite ne servent ni à préparer sa sortie ni à obtenir quoi que ce soit en prison, Aycha en régime fermée puis au mitard à entamée une grève de la faim ( depuis le 7 Avril). Elle ne s’était jamais mis en danger avant aujourd’hui. Cet acte est pour faire comprendre que sa situation au centre de détention de Bapaume n’est plus tenable. Pour être transféré et ne plus subir les agissements des surveillant(e)s pénitenciers.

C’est pour que sa demande de transfert et que son cas pris en compte que Aycha a du faire une grève de la faim et interpeller des soutiens extérieur  (OIP/ Robins des lois/ Avocats ).

« Grâce » à sa détermination et sa grève de la faim (de 30 jours) sa demande de transfert a été prise en compte. Son dossier est remonté dans la pile des demandes (appuyé également par des soutiens.)

Après 10 jours à l’hôpital-prison (UHSI de lille ),depuis 1 semaine Aycha a été renvoyée à Bapaume. Pour l’instant rien ne lui a été dit, elle ne sait pas et ne saura peut être pas si elle va être transférée ce qui n’empêche qu’elle peut être transférée d’un jour à l’autre.

La plupart des transferts se font par décision de l’administration inter-régionale ( D.I ) pénitentaire pour servir les intérêts des directions pénitentiaires pas ceux des détenus. Ainsi certain(e)s détenu(e)s se voit passer d’une prison à une autre plusieurs fois par an lorsqu’ils/elles sont considéré(e)s comme trop dangeureux(ses), et bien évidement si ils/elles incitent à des mouvements de révoltes/ protestations collectives; en plus d’être mis en isolement les 3/4 de leurs détention ils/elles seront transféré(e)s constamment sans que les proches ne soient alertés.

L’administration pénitentiaire favorise cela : se réserver le temps de pouvoir transférer qui leur chante. Mais quand c’est à la demande d’un détenu c’est tout autre chose…

A Bapaume comme dans d’autres taules les personnes détenu(e)s ne sont pas entendus, les droits n’existent pas ; la dignité s’arrache, c’est un combat de tous les jours pour la plupart des personnes détenu(e)s contre les surveillants et directions.

* Combien de fois les personnes détenu(e)s doivent avoir recours à la violence pour se faire «  entendre » ?

 http://ecrou5393.canalblog.com/

This entry was posted in Textes à diffuser and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Pourquoi une grève de la faim ?

  1. wesh says:

    comment se rendre utile ?

Comments are closed.