Il jette son plateau repas sur le surveillant: un mois de prison supplémentaire

Tout démarre dans cette affaire le 17 avril. Talal Amri, 39 ans, est incarcéré à la prison de Dunkerque. Il aime le football, mais il n’a pas été retenu dans l’équipe pour un match. Énervé, il insulte le professeur de sport.

Pour Talal, qui est connu pour son comportement « très désagréable en prison », au dire des surveillants, ce sera la commission de discipline, qui décide de l’envoyer dix jours dont cinq avec sursis à la prison de Valenciennes, au mitard, avec une interdiction de pratiquer du sport pendant deux mois. Une fois installé dans sa nouvelle cellule à l’isolement, il fait du tapage, interpelle les surveillants. « Et là, lorsque l’un d’eux se présente, vous lui jetez votre plateau au visage et vous l’insultez en hurlant Allez niquer vos mères !, puis Il faut tuer tous les blancs, vive Al Qaïda », résume la présidente.

Le prévenu nuance : « C’est vrai que j’ai jeté mon plateau, mais pas dans sa direction à lui, il n’a d’ailleurs reçu que de la nourriture au visage. Et j’étais très énervé car j’avais demandé à plusieurs reprises, en vain, que l’on vienne enlever le drap que le précédent détenu de cette cellule avait noué pour se suicider… Et que l’on vienne nettoyer le sol, sur lequel il y avait des résidus brûlés. En plus, on sait que je suis végétarien et musulman, et on venait de m’apporter à manger une quiche lorraine avec des lardons, c’est abusé… »

Le prévenu, qui nie avoir parlé d’Al Qaïda, a été condamné à un mois de prison avec maintien en détention. Il devra payer 250 € de dommages et intérêts au surveillant.

 

source : http://www.lavoixdunord.fr/region/il-jette-son-plateau-repas-sur-le-surveillant-un-mois-de-ia17b0n1247292
This entry was posted in Comment ils nous enferment and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.