Un détenu de Fleury-Mérogis est mort

Un détenu se serait suicidé par pendaison à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) dans la nuit de vendredi 20 septembre à samedi 21 septembre. L’homme a été retrouvé mort aux alentours de cinq heures du matin dans le bâtiment D1, réservé aux nouveaux arrivants.

Il s’agirait du sixième suicide depuis le début de l’année à Fleury-Mérogis, plus grand centre pénitentiaire d’Europe avec environ trois mille cinq cents détenus, selon l’Observatoire international des prisons (OIP). Il y a eu en France quatre-vingt-quinze « suicides » de détenus en 2010, soit un taux de 15,5 suicides pour 10 000 détenus.

En 2012, la justice administrative a condamné l’Etat au motif qu’il n’avait pas empêché un détenu de se suicider à la maison d’arrêt de Rouen, pour un « défaut dans l’organisation ». Une somme de 8 000 euros avait été versée à la mère du détenu, 4 000 euros à son frère, et les frais d’obsèques leur avaient été remboursés.

 

 

Source :Le Monde.fr avec AFP | 21.09.2013
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/09/21/un-detenu-de-fleury-merogis-se-suicide_3482265_3224.html

 

This entry was posted in Ils ont été tués. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.