Lettre ouverte a Me Lumbroso

Nous diffussons ici une lettre ouverte écrire par Karine Bergnes qui a assisté au procès de Christophe Khider et Omar Top El Hadj. Cette lettre est destiné a l’avocat de ce dernier qui n’a pas tenu ses engagements envers Omar. 

Ma lettre ouverte s’adresse bien évidemment à vous Maitre Lumbroso et à toutes les familles ou futurs détenus qui auraient la très mauvaise idée de faire appel à vos services.

Avant que vous soyez furieux contre moi je veux que vous intégrez deux choses me concernant:

1/Je suis comme votre client Omar Top El Hadj, une déterminée contre tous ceux qui usent et abusent des détenus et de leurs familles.

2/Je ne suis pas femme non plus à plier sous la menace, la justice me fait ni chaud ni froid.

Je vous dis cela au cas où votre égo seraient touché et que vous auriez la très bonne idée de me faire poursuivre par la justice. Je précise cela car il y a quelques mois un avocat de l’association Ban Public, Benoit DAVID pour ne pas le nommer, mécontent que j’informe et diffuse son mail aux amis de la lutte et à l’intéressé m’avait sorti son attirail de menaces qui n’a même pas eu pour effet de perturber mon sommeil . Un mail où cet avocat demandait à une femme de témoigner contre la femme de son client qui avait eu l’audace de se plaindre de son travail. Vous ne rêvez pas,derrière le masque de la démocratie se cache parfois de vilaines réalités!

 

Photo Mais revenons à vous cher Maitre, voyez vous, j’ai assisté au procès des évadés de Moulins, vous étiez censé être le conseil d’Omar TOP EL HADJ, pauvre de lui,grâce à votre professionnalisme et votre assiduité légendaire Omar à eu droit à un avocat fantôme durant les trois semaines même si vous vous êtes fait parfois remplacer par une consoeur inerte.

Je tiens à vous dire personnellement que c’est une honte de votre part sachant la gravité des faits reprochés et de la peine encouru (perpétuité).

Pour ma part vous êtes un avocat indigne et dangereux pour vos clients car ce n’est pas la première fois que vous réalisez ce type d’escroqueries morales lourdes de conséquences.

Le dossier de Zamani DERNI à été le début de mes questions sur votre véritable professionnalisme et vos véritables engagements car, tout comme cette famille qui se bat pour connaître la vérité sur les raisons du décès de Zamani en prison, je n’ai toujours pas compris vos réelles démarches dans ce dossiers où vous disiez dans une lettre construire un dossier pour saisir la Cour Européenne des Droits de l’homme. Résultat la famille s’est retrouvée non plus à lutter pour que la lumière soit faites sur le décès mais à rechercher le dossier de Zamani pour relancer avec un de vos confrère,l’enquête sur cette mort très suspecte!

 

J’aimerais comprendre Maitre, vos engagements, car comme beaucoup je vous connais par les médias qui font la publicité de vos livres qui s’indignent contre l’ignominie des conditions de détention.

Je me demande donc, si derrière votre côté soeur Emmanuelle médiatique ne se cacherait-il pas en réalité un moyen de se garantir des futurs clients?

Vous avez écrit avec Omar Top El Hadj un livre «Condamné à vivre», un livre étonnant et qui à eu une place assez importante lors des débats de la cour d’assise. Malheureusement vous n ‘étiez pas là pour répondre aux questions graves qu’a suscité le livre auprès des magistrats. Nous apprenons donc par Omar que ce livre est un roman, une fiction qui aurait pu coûter cher aux autres accusés de l’évasion de Moulin.

 

Quel était donc Maitre, le but exact de ce livre?

Un besoin pressant pour alimenter votre égo? Défendre,Monsieur Omar Top,en tentant de couler les autres? Ou est ce tout simplement un moyen de vous faire rémunérer la différence avec l’AJ (aide juridictionnelle) tout en faisant votre pub?

Je me permets aussi de vous dire que vous pouvez remercier Maitre Ripert, Maitre Boesel, Maitre Métaxas et même Monsieur Christophe Kidher d’avoir eu la bonté et le professionnalisme de participer à la défense de votre client!

Car à la différence de vous, eux étaient présent pendant les trois semaines du procès, ils n’ont pas hésité pendant leur plaidoirie pour leur client à donner des éléments facilitant la défense d’Omar, pendant que vous vous étiez occupé à autre chose, peut être à écrire un nouvel ouvrage?

 

Sachez qu’à la fin du procès, lorsque la parole à été donnée aux accusés, Monsieur Omar Top, frustré de ne pas avoir pu bénéficier d’une défense digne, a tenté d’éclairer la cour sur qui il était,sur son parcours de vie, expliquant ainsi pourquoi il en était venu à commettre des actes délictueux de plus en plus grave expliquant à la fois la réalité des prisons, fut expulser par le président de la cour qui trouvait l’intervention de votre client inutile et trop longue certainement comme votre consoeur qui n’a pas juger bon d’intervenir contre cette injustice!

Je ne suis ni une amie de Monsieur Top, ni de sa famille, je ne vous écrits pas non plus entant que Présidente de l’association Faites la Lumière en Détention, mais comme citoyenne scandalisée par votre absence.

Ce n’est pas une fois que les personnes sont envoyées derrière les murs ignobles de la pénitentiaire qu’ils faut se soucier d’eux, Maitre! Il serait quand même de bon ton que vos convictions anti-carcérales commencent par le commencement, c’est à dire éviter que vos clients prennent le moins possible de placard! Peut être n’aviez vous pas compris que votre client encourrait la perpétuité!

Salutation,

Fait à Lyon le 23 avril 2013

Karine BERGNES  à Pierre LUMBROSO

This entry was posted in Textes à diffuser and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.