GTM Bâtiment mandataire du groupement désigné pour le projet de réhabilitation de la prison de la Santé à Paris

 

Agrandir la photo AFP ImageForum
Portail de la prison de la Santé à Paris

 

Après avis favorable de son conseil d’administration réuni le 18 décembre 2013, l’Agence publique pour l’immobilier de la Justice (Apij) a désigné le groupement GTM Bâtiment, Gepsa et Barclays Alma Mater General Partner Ltd (BAM) dont les architectes sont les agences Pierre Vurpas & Associés, AIA Architectes et AIA studio paysage, comme attributaire du contrat de partenariat relatif au financement, à la réhabilitation/reconstruction et à l’exploitation-maintenance ainsi que la fourniture de prestations de services associées pour la maison d’arrêt Paris La Santé (MAPLS).

L’opération porte sur 800 places en maison d’arrêt dont 100 places en quartier de semi-liberté, et sur la conception de locaux nouveaux permettant l’accueil des familles et préparant à la réinsertion.

Lancée en 2011 dans le cadre d’une procédure de dialogue compétitif cette opération a été confirmée par Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, compte tenu de l’urgence et de la grande complexité de cette opération :

‐ les besoins de détention liés à l’activité du TGI de Paris et la grande vétusté de la maison d’arrêt actuelle demandent à ce que cette opération soit engagée à court terme,

‐ la très grande complexité du programme de construction de la Santé donne du sens à ce que l’on confie à un prestataire unique la conception puis l’exploitation technique de l’établissement ;

‐ le dialogue compétitif avec l’ensemble des candidats a permis de concevoir des projets de qualité, aussi bien en termes de fonctionnalité et de sûreté, que d’architecture, d’insertion urbaine et de respect du patrimoine ancien dont la conservation et la remise en valeur étaient demandées.

Ainsi, le projet retenu propose une nouvelle qualité d’espaces et de vie en détention en rupture avec l’aspect actuel très oppressant (…)

La signature du contrat de partenariat public-privé est prévue en avril 2014. Le projet lauréat et les projets en compétition ne pourront être rendus publics qu’après la signature. Les travaux démarreront d’ici la fin de l’année 2014, après la fermeture temporaire de l’établissement à compter de juillet 2014, dont seul le quartier de semi-liberté de 100 places restera en fonctionnement pendant la durée du chantier.

 

 

Source : http://www.lemoniteur.fr/131-etat-et-collectivites/article/actualite/23193158-gtm-batiment-mandataire-du-groupement-designe-pour-le-projet-de-rehabilitation-de-la-prison-de-la-sa
This entry was posted in Comment ils nous enferment. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.