Prison d’Alençon-Condé. Incarcéré loin des siens, il saisi la justice

Un détenu demande le remboursement des frais de déplacement de sa famille. Son avocate se dit prête à plaider devant la cour européenne des droits de l’Homme.

Au centre pénitentiaire d’Alençon-Condé (Orne), un détenu a saisi le tribunal administratif de Caen pour demander la prise en charge des frais de visite de sa compagne et de son enfant, qui vivent à 440 km, dans le Nord. « C’est une première en France, affirme son avocate, Me Bechlivanou-Moreau, spécialisée dans le respect des droits de l’Homme en prison. La Cour pénale internationale reconnaît aux détenus le droit au respect effectif de la vie familiale, et en déduit que ce droit est aussi celui de ses proches. »Selon Me Bechlivanou-Moreau, « si ce détenu n’est pas incarcéré dans un établissement pénitentiaire proche du domicile de sa famille, ce qu’il demande en vain, l’État doit payer les frais de déplacement au parloir, une fois par semaine et si la distance est supérieure à 50 kilomètres. »

Source :http://www.ouest-france.fr/node/2656505

This entry was posted in Actualités, informations and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.