Mort d’une détenue à Fleury-Mérogis

Quel accès aux soins dans les prisons ? Une femme de 34 ans a été retrouvée morte dans son lit, au réveil, le 2 novembre 2012, à Fleury-Mérogis. Un problème cardiaque pourrait être à l’origine du décès. Une plainte a été déposée contre X, pour non-assistance à personne en danger et homicide involontaire. Entretien avec François Bès, responsable santé de l’Observatoire international des prisons (OIP).

 Un problème cardiaque, c’est peut-être ce qui a causé la mort d’une détenue de 34 ans à la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis, vendredi 2 novembre 2012. Une autopsie doit être réalisée afin de le confirmer.

Cette détenue d’origine croate présentait des antécédents cardiaques. La veille, elle s’était plainte de douleurs thoraciques et aux bras. En France, la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis est la seule à disposer d’un médecin de garde la nuit, mais il n’est pas intervenu. L’enquête devra déterminer s’il y a eu, ou pas, une défaillance de la part du médecin ou des surveillants.

Lundi 5 novembre 2012, une plainte a été déposée contre X, pour non-assistance à personne en danger et homicide involontaire, au nom de son mari, de ses sept enfants et de sa co-détenue.

Cette femme était détenue pour vol depuis le mois de septembre 2012. Son mari est incarcéré à Fresnes pour la même affaire.

Pour François Bès, responsable santé de l’Observatoire international des prisons (OIP), cette affaire illustre une fois de plus le manque d’accès aux soins des détenus.

 

Source : http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/droits-et-demarches/acces-aux-soins/mort-d-039-une-detenue-a-fleury-merogis_8658.html
This entry was posted in General. Bookmark the permalink.