Jacqueline Sauvage va au CNE ( centre national d’évaluation )

Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour avoir tué son mari violent et graciée «partiellement» par le président François Hollande, a quitté ce lundi matin le centre pénitentiaire de Saran (Loiret) pour une évaluation psychologique et médicale en vue d’une libération.

Elle a été transférée au Centre National d’Évaluation (CNE) de Réau (Seine-et-Marne).

La durée réglementaire de cette procédure est d’au moins six semaines durant lesquelles elle fera l’objet d’une évaluation psychologique et médicale. La mère de famille va voir des psychologues, des psychiatres et des travailleurs sociaux. A leur charge d’évaluer le degré de «dangerosité» de Jacqueline Sauvage. Autrement dit le risque de la voir récidiver.

La commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté, présidée notamment par le préfet du département et un bâtonnier, devra décider ensuite si elle est favorable à sa libération.

Libération possible en avril

Le président François Hollande a accordé dimanche dernier une grâce présidentielle «partielle» à Jacqueline Sauvage, 68 ans, qui pourrait ainsi être libérée dès la mi-avril. Le chef de l’Etat a accordé à Mme Sauvage «une remise gracieuse de sa peine d’emprisonnement de 2 ans et 4 mois ainsi que de l’ensemble de la période de sûreté qu’il lui reste à accomplir»,.

Cette grâce lui permet de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle.

Le 3 décembre, la cour d’assises du Loir-et-Cher avait confirmé en appel la condamnation à 10 ans de réclusion de Jacqueline Sauvage, reconnue coupable d’avoir tué son mari de trois coups de fusil dans le dos en 2012, après 47 ans d’enfer conjugal.

 

Source : http://www.lalsace.fr/actualite/2016/02/08/jacqueline-sauvage-quitte-sa-prison-aujourd-hui
This entry was posted in Actualités, informations, Prisons and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.