Lettre de Joseph Wetter, prison de Corbas, 15.10.12 (G.E.P.)

Le dysfonctionnement et le caractère contre-productif des instances judiciaires et le carcan pénitentiaire offrent les carences de notre société.

La chape de plomb des crimes et des bassesses imputables qui sont absous par le corps judiciaire offrent de beaux jours à la cécité du peuple.

La liberté ne se donne pas elle se prend, les peuples et les révolutions l’ont démontrés.

La corruption étant le fléau le plus répandu, nos élites pratiquent le sophisme à but mercantile.

This entry was posted in Groupe Enquête Prison and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.