[Chronique de Youv derrière les barreaux] « J’ai fait ma route avec le noyau dur des mecs qui sont prêts à donner leur vie pour votre amitié »

[21 avril 2012]

Résister est un devoir face à l’épreuve

Je te parle de ma peine au passé pourtant je suis en plein dedans !!

Ne le prends pas pour de la prétention j’ai juste travaillé ma patience à force de me sanctionner ils m’ont immunisé à la douleur pénale, maintenant j’ai la poitrine pour amortir.

Je dis pas que le combat a été facile ce fut un long périple pour garder mon cerveau intact et sans baisser mon froc pour sortir avant ma date prévue j’ai vu des soi-disant voyous passer la plupart de leur temps dans les bureaux des chefs et miraculeusement juste après leur peine fondre comme de la neige au soleil !! Moi que Dieu m’en soit témoin j’ai fait ma peine à la dure comme un soldat je ne compte plus mes va-et-vient au mitard mes fouilles à répétition et tout cela au lieu de m’affaiblir m’a endurci combien de fois j’ai été trahi pour éviter les geôles du mitard je me méfie des faux potes qui te sucent par-devant ils finissent toujours par te la mordre par-derrière !!!

J’ai fait ma route avec le noyau dur des mecs qui sont prêts à donner leur vie pour votre amitié j’ai la peau sombre mais tu peux zoomer sur tout mon corps tu ne trouveras aucune balafre de dépression aucune mutilation résister est un devoir la défaite n’a aucun justificatif valable tout ce qui ne tue pas rend plus fort !!

On apprend beaucoup dans l’épreuve pendant cette traversée du désert combien se sont mis sur messagerie lors de mes nombreux appels il y a dix ans, aujourd’hui je les vois revenir sans figure mais j’ai d’autres chats à fouetter ma rancune est sans limite quand tu me lâches la main alors que je mourais de faim « que Dieu me préserve de mes amis mes ennemis je m’en charge » !! C’est une realité car on n’est jamais mieux trahi que par les siens.

Certains que je connaissais à peine m’ont soutenu au fond du trou ont répondu présent à mes appels en direct du mitard à 4 heures du matin, c’est ces gens qui m’ont permis de rester toujours debout, sans le savoir ils m’ont apporté énormément c’est chez eux que j’ai puisé cette envie de survivre face à l’oppresseur, je parle de ma peine au passé alors que j’ai encore les pieds poings liés car je n’ai jamais accepté leurs peines leurs sanctions mon cerveau est resté dehors mon corps est enfermé mais moi ils m’auront pas !!

This entry was posted in Témoignages, Textes à diffuser and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.