Mutinerie/Blois: plainte contre la prison

Les proches du jeune détenu mort de non assistance à personne en danger

( écouter témoignage de ses co-détenus : http://www.movinstream.com/video/aXdyOmcjAzo/un-detenu-explique-la-raison-de-la-mutinerie-a-la-prison-de-blois.html#.UihD-D8kmrp),

et dont la mort avait provoqué une « mutinerie » à la prison de Blois le 19 août; ont porté plainte aujourd’hui contre X pour homicide involontaire et non-assistance à personne en péril, a annoncé leur avocate.

La famille de Mounir Belhoussine « souhaite légitimement connaître les circonstances exactes du décès » du jeune homme de 26 ans, sportif et en parfaite santé selon elle, « d’autant qu‘à ce jour aucune copie du dossier, en particulier du rapport d’autopsie , ne lui a été transmise », explique l’avocate, Me Samia Maktouf, dans la plainte qu’elle a adressée au parquet de Blois.

L’autopsie avait exclu toute lésion traumatique ainsi qu’une rupture d’anévrisme, envisagée dans un premier temps, privilégiant l’hypothèse d’une insuffisance cardiaque, avait indiqué le parquet au lendemain de la mort du jeune homme.

La famille a porté plainte contre X pour « homicide involontaire », « traitement inhumain et dégradant » et « non-assistance à personne en péril », le codétenu du jeune Mounir ayant passé la nuit « à crier pour obtenir de l’aide » – des appels au secours relayés par d’autres détenus, – alors que le jeune homme était souffrant, selon l’avocate.  « Il est impossible de prétendre qu’aucun agent du personnel pénitentiaire n’aurait été alerté par les cris et le tambourinage incessants dans les cloisons exécutés par les détenus alarmés par la situation », écrit l’avocate.

Le parquet, contacté par l’AFP, n’était pas joignable cet après-midi.

 
Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/09/04/97001-20130904FILWWW00444-mutinerieblois-plainte-contre-la-prison.php
This entry was posted in Ils ont été tués and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.